Logo

Jeanne Desbiens Actualités

Coaching et formation

Dans notre tête : 3 cerveaux et 2 hémisphères ...

Rédigé par Jeanne 6 commentaires

cerveau2

Nous avons la capacité de traiter une multitude d'informations en un temps record sans même en avoir conscience.

Savoir comment fonctionne notre cerveau est un plus pour en exploiter le maximum de facettes. C'est ce que je vous propose de découvrir au travers de cet article. Les concepts développés sont composés d'éléments simplifiés. Ils sont suffisants pour vous permettre d'optimiser votre prise de décision.

3 cerveaux emboîtés pour traiter l'information

19-troiscerveauxNous percevons les informations extérieures grâce à nos sens. Ces informations sont traitées par notre cerveau… ou plutôt, nos cerveaux.

Nous avons schématiquement 3 cerveaux emboités les uns dans les autres selon la théorie de Mac Lean.

Le cerveau reptilien ou archaïque est le plus ancien. Il a permis la survie de l’espèce. Il réagit à la question : y-a-t-il un danger ?

Le cerveau limbique est le siège des émotions, des valeurs et de la mémoire. Sa question est : vais-je avoir du plaisir ou pas ?

Le cerveau cortical nous permet de traiter l’information de façon rationnelle. C'est la partie "ordinateur". Le cerveau cortical est incapable de fonctionner sans le reptilien et le limbique. Dit autrement : nul ne peut donner le meilleur de lui-même lorsqu'il se sent en insécurité (réelle ou imaginaire) et lorsqu'il ne visualise aucune satisfaction ?

2 hémisphères spécialisés

19-bipolaireNous avons tous un cerveau divisé en deux hémisphères (modèle de Sperry) : le gauche et le droit. Chacun a une spécialité. Le corps calleux unit les 2 hémisphères : 4 millions de messages passent à la seconde par cette voie puissante.

La relation entre les 2 hémisphères est une relation de complémentarité

Hémisphère gauche

Hémisphère droit

Verbal : utilisant des mots pour nommer, décrire définir

Non verbal : conscience des choses, donnant le ton à la voix avec une connexion minimale aux mots

Analytique : découvrant les choses étape par étape et élément par élément

Synthétique : plaçant les choses ensemble pour former un tout

Abstrait : extrayant une information et s’en servant pour représenter un tout

Analogique : voyant un lien entre les choses, comprenant les métaphores

Temporel : gardant la trace du temps, organisant les choses séquentiellement et les exécutant dans l’ordre

Atemporel : aucun sens du temps

Rationnel : tirant des conclusions fondées sur des faits et un raisonnement

Non rationnel : n’a pas besoin de faits et de raisonnement, propension à ne pas juger

Numérique et digital : utilisant les nombres et leur mode d’emploi

Spatial : voyant où les choses sont en relation avec d’autres et comment les parties forment un tout

Logique : tirant des conclusions fondées sur une organisation logique

Intuitif : procédant par bonds, à partir d’impressions et de sentiments, d’images, d’éléments d’informations

Linéaire : pensant en termes d’idées reliées, pensée convergente

Global : percevant des ensembles, associations des parties, conclusions divergentes

 Pour prendre une décision

19-cerveau-bipolaireCommencez par vous demander si votre décision est une opportunité ou une menace. Si vous répondez menace, c'est votre cerveau reptilien qui prend les commandes. Il a permis la survie de l'espèce avec des automatismes de fuite ou d'attaque.

Ensuite, visualisez la satisfaction générée par cette décision. Souvenez-vous : sans plaisir, sans satisfaction, pas ou peu de motivation !

Enfin, obligez-vous à passer par les deux hémisphères du cerveau pour prendre la "bonne décision".

Hémisphère Gauche :

  • rassemblez les faits, les chiffres, les preuves.

Hémisphère Droit :

  • laissez passer un moment : « ça mouline ». Imaginez le résultat en marchant ou en faisant des exercices de respiration. Visualisez le résultat.
  • Faites confiance à des personnes qui ne connaissent pas votre problématique et écoutez la façon dont vous leur en parlez (langage que vous avez à propos de vos sensations « ça casse les pieds », « ça fait froid », « ça fait mal au cœur », « ça me pompe », …).

Obligez-vous à repasser sur l'hémisphère gauche : Vérifiez les chiffres, les échéances, les points de contrôle et ou d’auto contrôle. Planifiez... et passez à l'action.

6 commentaires

#1  - Julie a dit :

Une synthèse claire et concise et avec beaucoup d'informations ! Merci pour cet article.

Répondre
#2  - Nathalie Chermeux a dit :

Ce que j'aime dans cet article, c'est que tu proposes d'en faire quelque chose concrètement. Je me répète mais bravo.

Répondre
#3  - Christiane a dit :

article très clair, qui permet de bien faire la différence

Répondre
#4  - Philippe a dit :

J'avais lu plein de trucs qui parlaient des 3 cerveaux et de ces fameux hémisphères. Je me suis toujours demandé à quoi ces concepts pouvaient servir. Merci pour cet éclairage .... lumineux !

Répondre
#5  - Sylvie a dit :

Voilà un article bien clair, qui nous permet de nous mettre en action sur diverses techniques. Je découvre ce blog. J'aurais pu poster un commentaire systématiquement. Je fais le choix de le faire sur les prochains. Bravo et merci.

Répondre
#6  - Claude a dit :

Quelle superbe synthèse sur le fonctionnement du cerveau ! Cela fait prendre conscience de la complexité de ce dernier mais aussi des progrès possibles que nous pouvons réaliser. Pratiquer un instrument de musique telle que la batterie permettrait d'améliorer les échanges entre les deux hémisphères du cerveau.

Répondre

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article